Pour un lâcher-prise en écriture Module  »Des corps et des mots » – du 16 au 21 août 2020

Stage du 16 au 21 août 2020 animé par Diane Peylin
Arrivée du groupe le dimanche 16 août dans l’après midi ou le lundi 17/08 avant 9h. Début du stage le lundi à 9h30.
Fin du stage le vendredi 21/08 à 17h.

Deux sessions de 5 jours sont proposées :
– Module ‘‘La voix des mots » du 9 au 14/08/2020
– Module ‘‘Des corps et des mots » du 16 au 21/08/2020

Les deux sessions explorent le lâcher-prise en écriture comme le présente la description ci-dessous.

IMPORTANT : Tous les modules sont indépendants. Il n’est pas nécessaire d’avoir effectué telle session avant telle autre.

DESCRIPTION GÉNÉRALE :
Pour un lâcher-prise en écriture… Parce qu’il faut savoir s’envoler et se dévoiler pour trouver les mots et les unir. Parce qu’on a plus besoin du sang qui palpite que de l’encre qui glisse.

« Écrire n’est pas qu’une activité intellectuelle. L’écriture est surtout un processus sensoriel, sensuel et émotionnel. C’est une matière qui se pétrit, se sculpte et se compose à l’infini.

Je vous propose dans cet atelier de partager ce qui m’anime lorsque j’écris. Il ne s’agit pas d’un atelier pointu avec références et termes techniques. Le but ici est de vous accompagner dans votre propre chemin d’écriture. Nous sommes tous différents et chacun aborde les mots avec une histoire et une sensibilité qui lui sont propres.

Que vous écriviez pour vous divertir, pour créer, pour voyager, pour vous raconter, pour rêver, pour vibrer, pour ne pas oublier,… ou que vous n’ayez jamais osé écrire, votre place est ici. Dans cet espace que nous créerons ensemble en compagnie des mots. Ils seront nos compagnons durant ces journées privilégiées. Suspendus à vos plumes, ils se dévoileront et vous surprendront. Ils vous révéleront leur musique, ce qui se cache derrière leur sens, leurs multiples couleurs et l’étendue de leur pouvoir.

Nous allons vivre une expérience imprévisible. Vous cherchez des p’tits bonheurs, des phrases qui résonnent, des plaintes muettes, des chansons douces, des personnages complices, des points de suspension pour assouvir votre création, des points d’interrogations pour répondre à vos questions… Peut-être trouverez-vous un peu de tout cela ici ? Mais rien n’est sûr. Une seule certitude, les mots s’enlaceront et nous rassembleront. 

Oui, vous passerez des heures assis à une table mais pas que… Vous serez parfois allongés, debout, à deux, dehors, habités par le silence, dans le noir, seul, les yeux grands ouverts ou encore bercés par quelques notes.

Vous écouterez aussi les voix qui vous habitent et découvrirez les lettres gravées au plus profond de votre être.

C’est autour de l’idée de réveil que s’organisera l’atelier. Durant ces quelques jours,  je vous inviterai à écrire en privilégiant certaines actions : se connecter, observer, ressentir, lâcher-prise, s’exprimer, trouver sa voix…

En pratique, il y aura des exercices ludiques, des productions courtes, des périodes d’écriture profondes. Nous travaillerons l’empathie, introspection, les sensations, l’observation, le rythme…

Ici, aucune notion de niveau, cet atelier est ouvert à tous. Que vos fautes d’orthographe ou votre angoisse de la page blanche ne vous retiennent pas ! Une seule condition : avoir envie de se réveiller…

Voici un peu plus d’informations sur les contenus. En sachant que ce sont des bases et que les ateliers évoluent sans cesse… » Diane Peylin

Module  »La voix des mots » (du 9 au 14 août 2020)

Écriture (70%) et mise en voix (30%)
Base commune au descriptif général (mais exercices d’écriture différents des autres modules) avec en plus :
* Focus sur la matière : qu’écrire ? Comment devenir une éponge et utiliser la matière qui nous entoure.
* Travail sur la mise en voix.  Le rythme par la structure des phrases mais aussi par la manière de le dire et par la présence corporelle. Découvrir et investir ses textes.

À noter : il ne s’agit pas d’un cours de chant, pas besoin de savoir chanter !

Module  »Des corps et des mots » (du 16 au 21 août 2020)

Écriture (70%) et mise en corps (30%)
Base commune au descriptif général (mais exercices d’écriture différents des autres modules) avec en plus :
* Des moments de relaxation et d’expression corporelle pour accéder au lâcher-prise, mais aussi pour expérimenter notre propre matière.
* Des mouvements, des propositions corporelles pour aller à la rencontre de soi, de l’autre, de l’écriture.

À noter : il ne s’agit pas d’un cours de danse, pas besoin de savoir danser !

NB : il n’est pas nécessaire d’avoir effectué le module  »Des corps et des mots » pour faire le module  »La voix des mots » et vice-et-versa.

Apport de la pratique : Confiance, lâcher-prise, motivation,

Horaires, programme du stage :
9h30-12h30 // 14h-17h les lundi, mardi, jeudi, vendredi.
Mercredi : journée d’écriture particulière : horaire à définir ensemble.

Matériel nécessaire à apporter : cahiers (et/ou ordinateur), stylos.

L’intervenante :Diane Peylin – Romancière

Romancière et animatrice d’ateliers d’écriture, Diane se décrit comme nomade.
Elle a voyagé sac sur le dos, à vélo et en voilier. Elle parcourt le monde et s’inspire de ses voyages pour écrire ses romans…

« J’ai d’abord cru qu’écrire, c’était une histoire de vocabulaire, de grammaire et de syntaxe. J’ai mis des mots, fait des phrases, posé des centaines de virgules et de points, choisi certaines majuscules. Il y avait bien des paragraphes, des chapitres, des histoires. Tout était bien à sa place et tout avait du sens. Mais ça ne fonctionnait pas. Les personnages n’existaient pas. Les cœurs ne battaient pas. Je n’écrivais pas. Et puis un jour, j’ai inspiré un peu plus que d’habitude, j’ai vu et entendu un peu plus aussi. J’ai compris que toutes ces images et sensations étaient une matière. Ma matière. C’est là que j’ai rencontré l’écriture. Dans ce corps-à-corps avec la vie. Je me suis nourrie. Et j’ai su que cette nourriture-là serait mon essentiel.
Cette expérience sensorielle et corporelle est vraiment au cœur de ma création. L’intellectuel est secondaire. Parfois même, il m’handicape et me détourne de l’essentiel. Écrire, c’est voir cette robe rouge qui cherche ses plis, cette montagne qui se penche, ces mains qui pressent le zeste d’un citron entre leurs doigts écorchés. C’est entendre le souffle de ce garçon qui soulève le chemisier de sa mère, sentir les pics sous les poils, jouer avec l’écume de l’eau. Écrire, c’est tout simplement respirer. Où que j’aille, où que je sois, j’éponge tout ce qui me touche, me frôle, me noie. J’aime être à des milliers de kilomètres et me laisser surprendre par une odeur, un accent, une couleur que je ne connaissais pas. J’aime cet inconnu qui me fascine et m’enrichit. Comme j’aime être à deux pas de chez moi et observer cette routine merveilleuse qui n’est en fait pas si prévisible que ça. Parce qu’aucune seconde ne se ressemble. Rien n’est identique.
Je suis une conteuse. Brodeuse. De mots. Parce que j’ai besoin des lettres pour décrire le froissement d’une peau.  »

 

BIBLIOGRAPHIE :

  • Janvier 2019 (réédition): LA GRANDE ROUE Roman Éditions Pocket
  • Janvier 2018 : LA GRANDE ROUE (Prix RomanGier)(en lice pour le prix Lettres Frontière) Roman – Éditions Les Escales
  • Mars 2018 : MARINS A L’ENCRE  Nouvelles – Ouvrage collectif avec Matthieu Berthod et Pierre Crevoisier – Éditions Slatkine
  • Janvier 2018  (réédition de SANG TSIGANE) : UN JOUR, IL Y AURA AUTRE CHOSE QUE LE JOUR Roman – Édition Pocket
  • Juin 2017 (réédition): MÊME LES PÊCHEURS ONT LE MAL DE MER Roman Éditions Pocket
  • Juin 2016 : MÊME LES PÊCHEURS ONT LE MAL DE MER (Prix Rosine Perrier) Roman Éditions Les Escales
  • Février 2015  : QUAND JE SERAI GRANDE, JE SERAI VIEILLE Roman Éditions Flammarion
  • Mai 2012 (réédition) : Á L’ENDROIT OÚ ELLES NAISSENT Roman Éditions Pocket
  • Juin 2012 : SANG TSIGANE Roman Éditions Les Nouveaux Auteurs
  • Mai 2011 : Á L’ENDROIT OÚ ELLES NAISSENT (préface Maxime Le Forestier) Roman Éditions Les Nouveaux Auteurs Grand prix du roman de l’été 2011 + Coup de cœur Paulo Coelho
  • Mars 2010 : NOA, DE L’AUTRE CÔTÉ… Conte Balivernes Éditions – Illustration Gaëlle Boissonnard
  • Novembre 2008 : CHAMBRE 442   Nouvelle – Éditions Jacques André

 

 

Tarif de l’enseignement (ce stage est strictement limité à 12 personnes) : 

390 € hors frais d’hébergement et restauration
Tarifs pour réservation anticipée : 360€ pour ceux qui réservent plus de 2 mois avant la date du stage.
Tarif préférentiel pour les personnes souhaitant enchaîner les deux sessions : 700 € les deux sessions au lieu de 780 €.

Pour réserver votre hébergement en pension complète, rendez-vous ici :
https://www.domainedutaille.com/formations-et-stages/recherche/
Pour réserver des repas sans hébergement, veuillez nous écrire à contact@domainedutaille.com

Contact, informations et réservation du stage:

Diane Peylin
07 71 26 25 62
dianepeylin@yahoo.fr

http://dianepeylin.wixsite.com/dianepeylin

https://www.ateliers-ecriture.net/

https://www.facebook.com/diane.auteure

 

QUELQUES TÉMOIGNAGES DE PARTICIPANTS…

LE TAILLÉ – Août 2019

Stan

« Diane n’enfonce aucune porte de ses stagiaires.
Elle frappe d’abord. Elle invite, elle appelle en souriant.
Et tôt ou tard dans le stage, par de courts exercices tantôt doux, tantôt brusques, la porte s’entr’ouvre, les rideaux s’écartent, parce que naît l’envie de répondre.
C’est le réveil.
L’enfant parle au travers de l’adulte, l’adulte s’amuse de ces voix qu’il reconnaît, tous les stagiaires s’écoutent et s’émerveillent de cette classe devenue cour de récré, cour des miracles, respectueuse et décomplexée.
Et quand le stage prend fin, on se rend compte qu’on était venu rencontrer Diane, par fascination, qu’on s’est retrouvé soi-même un peu, et qu’on repart en serrant la main de l’enfant retrouvé, lui qui a des choses à raconter.
C’est une excellente expérience pour moi. Merci Diane ! »

 

Evelyne

« Ce fut une parenthèse magique dans ma vie
Le domaine d’abord : Ardéchois, reposant, apaisant, tranquille
Puis le groupe : disparate mais tellement complice, attentif, studieux, facétieux et soudé
Enfin Diane : qui chasse les mauvais esprits, cristallise les ondes positives et rassemble tous ses scribes ; qui décoche ses flèches emplumées pour nous libérer et nous transcender.
Je reviendrai c’est sûr : je veux rouvrir la parenthèse !
Avec Diane et avec vous tous je l’espère. »

 

Jean-Pierre

« Nous sommes tous créatifs mais on l’a souvent oublié dans les mille engagements de la vie quotidienne. Dans ce séminaire, Diane induit une ambiance à la fois ludique, humoristique, pleine d’attention et d’empathie qui permet même aux plus récalcitrants, comme moi, de s’ouvrir au plaisir d’écrire c’est-à-dire de créer. Sa bienveillance vient à bout des craintes, des peurs ou des réticences de chacun, qui s’effacent devant la gaîté et la convivialité. Merci. »

 

 

Plus de témoignages, ici : https://www.ateliers-ecriture.net/